Lui

J’ai choisi cet appartement à cause de la vue. Je savais qu’elle pourrait poser son regard au loin. Elle fait ça, souvent : elle s’accoude aux fenêtres et fixe ses prunelles sur l’horizon. Quelquefois, ses yeux vitreux me glacent. Cela me rassure de penser qu’elle peut les coller ailleurs que sur moi.

Lire la suite