De l’Amour à la Mort monstrueuse

Oiseaux, poissons, chiens, nuisibles et terrifiantes créatures : bestiaire dans Roméo et Juliette.

477px-Romeo_Juliet

Le théâtre de Shakespeare, baroque, naturel et matériel, foisonne de faune et de flore. Roméo et Juliette n’y échappe pas. Très nombreuses au début, les références aux animaux s’étiolent au fur et à mesure de la pièce. Le premier et le second acte pullulent de citations bestiales, puis la tragédie s’installe et les animaux familiers s’effacent pour laisser place à des créatures étranges, avant de disparaître au profit de la mort, ultime monstre de la pièce. Shakespeare utilise les oiseaux à profusion, symboles de l’amour, et place sous leur envol des bêtes sauvages incontrôlables, qui vont conduire à leur perte les jeunes gens de la pièce. Les insectes grouillent, messagers de la Faucheuse qui emporte la haine des Capulet et Montaigu.

Lire la suite

Les Murmures qui consolent

81LsghYMy0L© Folio Poche

Avec Du domaine des Murmures, Carole Martinez signe un livre aussi poétique que troublant. A la manière d’un conte, souvent cruel, elle écrit l’histoire d’Esclarmonde, jeune fille au nom étrange qui s’enterre dans une chapelle le jour de son mariage. Elle décide alors de vouer le reste de son existence à Dieu. Elle n’a que quinze ans, et son choix ébranle son entourage.

Lire la suite

Annabel, un appel lyrique à l’amour

Annabel Kathleen Winter Plon photo de Mark Vessey

© Mark Vessey (photo) couverture du roman publié chez 10-18

L’écrivaine Kathleen Winter raconte, avec Annabel, l’histoire bouleversante d’un enfant qui naît sans être ni une fille ou un garçon, ou tout à la fois une fille et un garçon. Mais nous sommes en 1968, dans un bourg côtier du Labrador, au Canada. Les parents d’Annabel ne sont pas préparés à élever un hermaphrodite, et ils décident de l’appeler Wayne et d’en faire un garçon.

Lire la suite