La joie

La fillette plie ses doigts contre sa paume, serre fort, jusqu’à sentir ses ongles s’enfoncer dans sa peau, puis elle déplie sa main et observe les marques blanches, comme des croissants de lune, sur l’épiderme rougi. Elle attend un peu ; la couleur pâle et uniforme revient, les arcs disparaissent avec la douleur. Alors, elle recommence, avec plaisir, à imprimer l’astre de la nuit en quatre exemplaires entre les fines lignes de sa chair.

mms_img-1957489980[1]
Illustration de Juliette Huba-Mylek
Lire la suite